Les tremblements d’un gratte-ciel du sud de la Chine, évacué en mai, étaient causés par le vent, ont conclu jeudi des experts, assurant que l’immeuble ne présente aucun risque d’effondrement.