Plutôt que de s’éparpiller inutilement, le fils de Kolélas a entrepris de labourer les fiefs traditionnels du parti fondé par son père. Ainsi a-t-il sillonné les quartiers de Brazzaville, Pointe-Noire et le Pool, là où Bernard Kolélas avait réalisé en 1992 ses meilleurs scores. Et le moins qu’on…