Le Kurdistan syrien, gouverné par le Parti de l’union démocratique (PYD), a voté de nouvelles lois démocratiques dont l’égalité entre les femmes et les hommes et l’adoption de trois langues officielles.