Les Burkinabè votaient dimanche pour élire leur président dans un contexte tendu, illustré par la fermeture de bureaux en cours de journée face à des « menaces », dans ce pays en proie à des attaques jihadistes incessantes.