Les pays du golfe Persique, las d’attendre l’aval des autorités US, commencent à examiner d’autres options sur le marché du matériel de guerre.