Le concours de chant le plus populaire d’Europe a opposé la Russie à l’Ukraine. Les commentateurs des deux pays ont abondamment évoqué les textes des chansons, faisant d’un spectacle apolitique un nouveau front dans la guerre de l’information.