Simplification de l’amende forfaitaire et plus grande implication des services de renseignement : le gouvernement lance vendredi l’acte II de son plan anti-stupéfiants avec lequel il entend avoir le « dernier mot » face aux trafiquants.