Comme face à Dijon, le nul obtenu face à Saran vendredi (31-31) procure un sentiment ambivalent pour le LH 87 : d’un côté, il y a la satisfaction d’avoir accroché le leader ; de l’autre, il y a le regret d’avoir laissé filer un succès à sa portée.