Certains donateurs ont également été vaccinés, alors que des médecins et des personnels soignants attendent toujours leur première injection.