Invité de Parlement Hebdo, le président des sénateurs écologistes étrille le projet de loi du gouvernement et pointe « la droite présidentielle et la droite sénatoriale qui traînent des pieds » en matière d’environnement.