Face aux vieilles pierres d’un manoir normand, une silhouette dénudée émerge des douves. « Bienvenue au Havre de Perche », lance « Ziggy Lou » la « sorcière ». Ici, masques et gestes barrières ont disparu: le Covid-19 a cédé la place à « l’art, la poésie, l’amour ».Comme cette cartomancienne, ils sont…