Trois femmes de sa famille racontent avoir été victimes du syndicaliste martiniquais, mort en 2008, durant leur enfance.