Sous haute surveillance policière, plus d’un millier de militants nationalistes et de l’extrême droite israéliens ont défilé mardi  à Jérusalem-Est, secteur palestinien occupé de la Ville sainte, sans toutefois mener aux affrontements craints par le gouvernement et une partie de la communauté…