Bonjour, Maître, on ne vous entend plus trop, ces derniers temps sur le terrain de la politique africaine. Pourquoi ? Tant que le gang des 200 de Bruno Koné s’active, à quoi bon s’égosiller ? Laissons-les occuper les barricades, notre énergie pourra être opportunément redéployée ailleurs. Comment…