Un individu a été placé en garde à vue lundi 12 juillet des chefs de détention, mise en vente d’articles pyrotechniques, et travail dissimulé.