Les Etats-Unis ont publiquement accusé le prince héritier d’Arabie saoudite d’avoir « validé » l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi et ont sanctionné certains de ses proches, sans aller jusqu’à punir le puissant dirigeant, dans l’espoir d’éviter la « rupture » avec cet allié clé.