Les paiements frauduleux ont coûté 38 000 fr. à la régie publique depuis le début de l’année.