Une restauration titanesque, pour un film fou. Depuis douze ans, dans les tréfonds d’un fort du XIXe siècle se prépare la renaissance d’un chef-d’œuvre du cinéma muet, totem des cinéphiles: le « Napoléon » d’Abel Gance.