Des dizaines d’organisations non gouvernementales ont exhorté les Nations unies à priver la Russie de son siège au Conseil des droits de l’homme de l’organisation internationale, mettant en cause les actions de la Russie contre Daesh en Syrie.