Le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti s’est défendu jeudi devant la presse après les révélations la veille d’une omission de 300.000 euros de revenus dans sa déclaration d’impôts, « une erreur » de son ancien comptable.