Diminution de l’aide familiale, difficulté pour trouver des jobs… A la « Cité U », de plus en plus d’étudiants étrangers peinent à assurer le quotidien. Les Restos du cœur y viennent chaque semaine.