A l’approche de la réouverture des terrasses de cafés et restaurants, le 19 mai, Charles Nikitits et ses employés reviennent sur cette année marquée par trois confinements et une absence prolongée des clients.