Selon nos informations, le préfet de police, Didier Lallement affirme ne pas avoir eu de contact avec le patron des gendarmes au sujet d’une démonstration du GIGN le 14-juillet à Paris