Les députés socialistes qui ont signé le projet – avorté – de motion de censure du gouvernement s’exposent-ils à des sanctions ? Resteront-ils au Parti socialiste ?