#Société : SUR ÉCOUTE – Parmi les pays accusés d’avoir utilisé le logiciel espion Pegasus figure l’Arabie Saoudite. Le royaume s’en est toutefois défendu dans la nuit de mercredi à jeudi et assure qu’il « n’approuve pas ces pratiques ».