Le 2 février dernier, l’opposant politique à Vladimir Poutine, Alexeï Navalny a été condamné à trois ans de prison. Malgré l’opposition des puissances occidentales, le militant anti-corruption est officiellement condamné pour ne pas avoir respecté son contrôle judiciaire.