Préoccupé par le fait que son message n’est pas correctement diffusé par les médias occidentaux, Washington s’emploie à interdire toute sorte de « déformation » de son propre point de vue. Sous prétexte de contrer la propagande russe bien-sûr.