Les promeneurs, souvent trop curieux, font fuir les mammifères qui parfois se blessent ou abandonnent leurs petits. Résultat, la Ligue protectrice des animaux recueille de plus en plus de bébés phoques.