Xavier Bertrand a estimé mercredi qu’il était de sa « responsabilité » de conduire le « rassemblement » de la droite avant la présidentielle, mais le patron de son ancien parti LR, Chistian Jacob a averti que « seul, il ne peut pas gagner ».