Après les élections régionales et départementales qui ont dégagé des tendances de vote pour la future présidentielle, le choix d’un candidat officiel chez les Républicains s’impose. Mais la partie s’annonce délicate.