Hubert Caouissin a réaffirmé, ce lundi devant la cour d’assises de Loire-Atlantique, qu’il n’avait jamais eu l’intention de tuer les quatre