Ancien agent de la DGSI, « Haurus » risque dix ans de prison pour avoir vendu des informations confidentielles sur le « darknet ». Au premier jour de son procès devant le tribunal correctionnel de Nanterre, il a expliqué mardi avoir agi par appât du gain, jusqu’à « perdre pied avec la réalité ».