Dans le Journal des marches et d’opérations du 39e régiment d’infanterie, à la page du 23 juin 1916, on lit un interminable récit, d’une élégante écriture penchée, peut-être issue d’une recopie après coup. S’ensuit une toute aussi longue liste de patronymes calligraphiés. Un commandant, six…