Le président américain Joe Biden a fait bombarder une position de miliciens pro-iraniens en Syrie vendredi avant l’aube, en signe d’avertissement après une série d’attaques antiaméricaines en Irak.