Réélu à la tête de la CGT, Martinez brandit la menace d’une grève