Aucune région pour le parti de Marine Le Pen. Un coup dur pour la patronne du Rassemblement national, qui misait beaucoup sur ces régionales