L’abstention attendue pourrait battre des records pour les élections régionales et départementales des 20 et 27 juin prochains. L’érosion du débat public et les difficultés à exposer les enjeux du scrutin sont notamment en cause, selon les sénateurs.