La pénurie n’est pas nouvelle, mais elle a été exacerbée par la crise sanitaire. L’hôtellerie et la restauration manquent de bras, au moins 100 000 postes sont à pourvoir. Les métiers sont jugés durs et mal payés. La situation est compliquée voire ingérable./>Retrouver toutes les infos sur la…