Jalal, 30 ans, comparaît à huis clos devant la cour d’assises des mineurs de l’Essonne depuis ce mardi et durant deux semaines. Il est jugé