La vice-présidente de la Tanzanie, Samia Suluhu Hassan, est devenue vendredi la première femme à diriger le pays, prenant la succession du président John Magufuli, dont le décès annoncé mercredi soir demeure entouré de nombreuses interrogations.