Seiko Hashimoto, nommée jeudi à la tête du comité d’organisation des Jeux olympiques de Tokyo après la démission de son prédécesseur pour des propos sexistes, est une ancienne médaillée olympique en patinage de vitesse et l’une des rares femmes politiques japonaises de premier plan.