La difficulté, c’est qu’avec l’invasion américaine, l’Irak est devenu un terrain de guerres géopolitiques entre les États-Unis, l’Iran et leurs alliés respectifs, Arabie saoudite d’un côté, Qatar et Turquie de l’autre. Sa souveraineté n’est pas possible si, sur son sol, se trouvent des milices…