La ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche a été interpellée par le sénateur communiste sur la précarité étudiante. Un échange tendu, au détriment de Frédérique Vidal, et applaudi par tous les bancs de l’hémicycle.