Face aux révélations de la presse selon lesquelles le garde des Sceaux aurait échappé au paiement de 180 000 euros d’impôt en omettant de dé