Il était resté à flot malgré le déclin de la social-démocratie en Europe, la poussée de l’extrême droite et même la crise du Covid: le Premier ministre suédois Stefan Löfven a démissionné lundi, sans pour autant nécessairement faire ses adieux au pouvoir.