Actuellement, un tel examen n’est possible qu’en cas de soupçons avérés.