Les questionnements sont nombreux chez les patients, vaccinés ou non, après l’arrêt provisoire du sérum britannico-suédois. Les médecins de