Naomi Osaka, qui s’était déjà retirée de Roland Garros disant souffrir de dépression et d’anxiété, « prend du temps avec ses amis et sa fami