La police anti-émeute birmane a dispersé vendredi à Rangoun des centaines de manifestants anti-coup d’État, rassemblés pour demander le retour de la démocratie et la libération d’Aung San Suu Kyi.