Depuis une quinzaine d’années, les nouvelles technologies et le boom des connectivités questionnent l’organisation du travail. Et il aura fallu une crise d’ampleur mondiale pour que les lignes bougent enfin. Voici ce que les Japonais appellent l’ikigai, entre recherche de sens et joie de vivre.